THE REPOSSESSION OF A COMPLEX LANGUAGE: THE CASE OF THE FRENCH LANGUAGE IN CAMEROON

Keywords: Repossession, Imposition, Colonisation, Language Variety, Appropriation, Camfranglais, Complex Language

Abstract

This article sets out to study the evolution of the French language in Cameroon from the period of colonisation to the present. The article focuses in particular on the use of the language during the colonial period and its imposition on Cameroonians through the French policy of assimilation. Contrary to the British policy of indirect rule, France considered its colonies as oversea territories (la France outre-mer) whichss had to speak and write the French language in a manner as prescribed by the Académie Française. Our investigation looks at the evolution of the language after independence and the different varieties that developed from mainstream French: these include Cameroon popular French (CPF) or the social variety, and a hybrid variety (camfranglais) used mostly by the younger generation of Cameroonians. We aim at evaluating the influence of the latter variety, in order to analyse the radical transformation process that the French language is experiencing in French Africa in general and in Cameroon in particular. The article aims at validating our hypothesis that the French language as used in Cameroon is a repossession of a very complex language.

References

Alexandre, Pierre, Langues et Langage en Afrique Noire. Paris: Payot, 1967.

Boutin, A. Béatrice, Description de la variation: Études transformationnelles de phrases du français de Côte d’Ivoire. Thèse de doctorat, université Stendhal-Grenoble 3. 2002

Boutin, A. Béatrice, «La variation dans la construction verbale en français de Côte d’Ivoire », Revue québécoise de Linguistique, vol. 32, n° 2, Montréal, RQL (UQAM), 2003, 15-45. DOI: https://doi.org/10.7202/017541ar

Dadié, Bernard. B. Climbié, Abidjan, Nouvelles Éditions Ivoiriennes, 2003.

Delafosse, M. Vocabulaires comparatifs de plus de 60 langues ou dialectes parlés à la Côte d’Ivoire et dans les régions limitrophes, Paris, Ernest Leroux, 1904.

Ekanza, S. P. Colonisation et sociétés traditionnelles. Un quart de siècle de dégradation du monde traditionnel ivoirien: 1893-1920. Thèse de 3e cycle, Aix-en-Provence, 1972.

Edmond Biloa, «L’influence du français sur l’anglais camerounais». Sudlangues, 2, http://www.refer.sn/Sudlabgues, 2003.

Edmond Biloa, «Structure phrastique du camfranglais» in G. Echu et A.W. Grundstrom (eds). Bilinguisme officiel et communication linguistique au Cameroun, New York, 1999.

Edmond Biloa et Paul Fonkoua, «Imaginaire linguistiques ou représentations du Français et des langues identitaires autochtones au Cameroun». Sudlangues : Revue électronique internationale du langage, 2, http://www.refer.sn/Sudlangues, 2010.

Ethnologue 15th Edition: SIL International. Chalmers University of Technology. 2005.

Gadet François, Le français populaire. Paris, PUF, Que sais-je ?1992.

George, Echu, «Le camfranglais : l’aventure de l’anglais en contexte multilingue camerounais» in Ecritures VII : L’aventure. Yaoundé éd. CLE, 2001, 207-221.

Gordon, David. The French Language and National Identity 1930-1975. The Hague: Mouton, 1978. DOI: https://doi.org/10.1515/9783110809947

Kouadio, N. Jérémie, L’enseignement du français en milieu baoulé. Problèmes des interférences linguistiques et socioculturelles. Thèse de 3ecycle, université de Grenoble 3, 1977.

Kouadio, N. Jérémie, « Le nouchi et les rapports dioula-français », in Des inventaires lexicaux du français en Afrique à la sociologie urbaine. Hommage à Suzanne Lafage. Revue Le français en Afrique Noire, n° 19, Didier-Érudition, 2005, 177-191.

Lafage, Suzanne, « Le lexique français de Côte d’Ivoire. Appropriation et créativité », vol. 1, in Revue du Réseau des observatoires du Français contemporain en Afrique, n° 16, Institut de Linguistique française, CNRS UMR 6039-Nice, 2002.

Lockwood, Allison. « Legislating language: Will it Work? » The Wall Street Journal 13 Mar. 1973: 22.

Mawel Arnaud Nicolas, “Le SMS tue la langue française” in Repère N°670 lundi 3 septembre 2018.

Mendo Zé, Gervais, Une crise dans les crises: Le français en Afrique noire; le cas du Cameroun, Paris, ABC, 2003.

Oelsner, Joachim, Le Tour du Cameroun. A travers des mémoires et thèses de la Faculté des Arts, Lettres et Sciences Humaines de l’Université de Yaoundé I, Paris, L’Harmattan, 2000.

Ouguéné Essono, La presse écrite dans la dynamique du français au Cameroun: essai d’analyse de l’information écrite et produite dans les journaux camerounais. HDR en science de l’information. Université M. de Montaigne, Bordeaux 3, 2011.

Queffelec, Ambroise, « Le français en Afrique Noire », in Gérald Antoine et Robert Martin (éd.), Histoire de la langue française : 1914-1945, Paris, Éditions du CNRS, 1995, 823-860.

Rivarol, Antoine, « Discours sur l’universalité de la langue française », 1784.

Tsofack, Benoit, « Publicité, langue et plurivocalité au Cameroun ». Sudlangues, 1, 2002, 22 – 36.

Wamba, R. & Noumssi, G. « Le français au Cameroun contemporaine : statuts pratique et problèmes sociolinguistiques ». Sudlangues: Revue électronique internationale du langage 2. 2003, 1-20.

Published
2020-06-08
How to Cite
Alobwede, C. E. (2020). THE REPOSSESSION OF A COMPLEX LANGUAGE: THE CASE OF THE FRENCH LANGUAGE IN CAMEROON. International Journal of Research -GRANTHAALAYAH, 8(5), 208-220. https://doi.org/10.29121/granthaalayah.v8.i5.2020.134